POUR OU CONTRE LA THEORIE « ETHNISTE » DE FRANCOIS FONTAN

Un projet de grande envergure pour 2011:

Nous avons été sollicités par Ben pour un projet qui lui tient à coeur à propos des écrits de François Fontan, et, plus particulièrement, de sa théorie géo-politique ethniste dans la défense des cultures « minoritaires ». Nous avons immédiatement répondu à son appel et, comme il nous le proposait, nous diffusons celui-ci. Vous trouverez, ci-dessous, l’extrait de sa Newsletter en rapport avec ce projet. Pourquoi, nous « Racines du Pays Niçois » nous investissons nous dans ce projet ? Cela nous paraissait tout à fait naturel avec le combat que nous menons pour la défense de notre culture Nissarde et la recherche d’une autonomie retrouvée.  Nous avons toujours développé l’idée de l’osmose entre un  peuple et sa terre, lien créé par la langue (culture): « Una terra, Una lenga, Un poble » La spécificité du peuple Nissart perdure à travers le temps, malgré les attaques des uniformisateurs au travers de leurs politiques colonialistes et standardisantes. Nous pensons que l’esprit communautaire d’un  peuple se forge par le biais d’une histoire commune et d’une culture transmise de génération en génération. La langue étant le vecteur principal de cette culture. Nous pensons aussi que les espèces ont  une tendance naturelle vers la diversification qui crée l’harmonie. Nous pensons que la tendance du monde moderne à vouloir tout standardiser est une erreur fondamentale, cause de bien des conflits sur cette terre que les apprentis sorciers veulent transformer « contre la nature ».  Les idéologies marchandes du 20° siècle, qui ont basé leur dialectique sur le concept de production, en utilisant, a priori, les axiomes définis par ce système de production (qu’il soit combattu ou accepté), sont allées droit dans le mur.  Et, nous en sommes arrivé là ou nous en sommes aujourd’hui, la dictature « effective » de l’Ultra-libéralisme marchand, aboutissement du capitalisme qui a transformé les hommes et les femmes  en de simples consommateurs. Le « Marché » pour se développer doit faire table rase des cultures diverses existantes. C’est la volonté des gouvernants actuels.  En nous libérant de nos présupposés idéologiques, quels qu’ils soient, nous pourrons, enfin définir une conception du monde dans laquelle l’humain reviendrait en première ligne, un monde dans lequel les groupes humains vivraient en harmonie avec leur culture sur leur territoire historique. Cette conception là est à la fois humaniste, écolo-consciente et propre à reconnaitre la culture de l’autre pour s’y confronter et s’en enrichir réciproquement. Nier les cultures (les langues), les peuples (les groupes humains enracinés), les  territoires ( les lieux de vie et de mémoire) a été l’erreur fondamentale des idéologies du 19° et du 20° siècles. Tous les conflits actuels ont découlé de cette erreur originelle qui consistait à croire que les peuples pouvaient être modelés et interchangeables à volonté.  C’est pourquoi, notre 21° siècle étant celui de la libération des peuples (partout autour de nous nous avons des exemples de cette volonté des peuples de décider de leur destin par eux même) , nous adhérons à fond au projet de Ben pour faire connaître l’oeuvre de François Fontan (un Nissart, soit dit en passant) et vous demandons, dans un premier temps de participer à l’enquête lancée sur le net (vous avez les coordonnées de Ben dans l’extrait de sa Newsletter un peu plus bas). Si, en plus, certains d’entre vous veulent nous rejoindre pour aider Ben à mener à bien ce projet, qu’ils n’hésitent pas. Si vous voulez des précisions sur notre position, sachez que vous pouvez toujours taper un commentaire à la suite de cet article. A présent, nous vous laissons à la lecture de la Newsletter de Ben.

EXTRAIT DE LA NEWS LETTER DE BEN
A LIRE ATTENTIVEMENT

J’aimerais en 2011 commémorer
les 50 ans de la parution en 1961 à Nice de
« Ethnisme »(pour un humanisme)
ouvrage clef de François Fontan
intellectuel Occitan peu connu du public
et même du circuit des géo-politiciens
Sovent décrié  et calomnié
François Fontan est l’auteur d’une théorie géo-politique
« l’ethnisme » qui analyse les événements du monde
théorie qui énonce et définit le principe
qu’il n’y a pas de peuple sans sa langue
pas de langue sans sa culture
et que tout peuple, langue, culture
a un droit imprescriptible
de survivre et de gérer son propre destin culturel politique
sur son territoire linguistique .
A ce propos
en ce qui concerne l’oeuvre théorique de François Fontan
son ouvrage « Ethnisme » (vers un nationalisme humaniste)
est épuisé en librairie
mais vous pouvez le retrouver en grande partie sur le net
à http://ethnisme.ben-vautier.com/
et d’autres textes de et sur Fontan  sur le site du Lugar
et du PNO
ou encore consultez wikepedia

ALORS VOILA :  POUR COMMEMORER
CE CINQUANTENAIRE

je propose un
Débat – Colloque – Rencontre
appelez-le  comme vous le voulez,
ouvert à ceux que cela intéresse
de donner leur point de vue
analyse, approbation ou réfutation
pour ou contre
sur  la théorie ethno-géo-politique de Francois Fontan
Je ne vous demande pas d’être d’accord avec lui,
je vous demande seulement
de prendre conscience de ses
propositions, et de donner les vôtres.

VOILA
Je me  propose de diviser ce
colloque/débat/rencontre
en trois parties :

1ERE PARTIE
: UN DEBAT SUR LE NET
il vous suffit de nous envoyer vos arguments
« pour ou contre
l’ethnisme de Francois Fontan »
à l’email suivant
debat@ethnisme.org
ou au mien
ego@ben-vautier.com
ils seront (s’ils concernent le sujet)
entrés avec votre accord sur le site à la rubrique
POUR OU CONTRE FRANCOIS FONTAN
http://ethnisme.ben-vautier.com/
nous pourrons aussi ouvrir sur face book
un blog         « Francois Fontan 50 ans après pour ou contre »

VOILA
2EME PARTIE :
LES RENCONTRES DE FRAYSSE (FRASSINO)
Si la mayonnaise du débat sur le net prend
je proposerai
aux penseurs intervenants
intéressés pour se  rencontrer et  faire connaissance
de se réunir à Fraysse dans une maison qui s’appelle « sieu ben aqui «  »
une maison située dans un hameau perdu
d’une  petite vallée Occitane du Piémont :
Frassino (facile à trouver sur Map google)
François Fontan avait acheté cette maison
pour fuir la persécution de la police française
Il y vivait en exil
A sa mort, il a légué la maison à Jean Louis Veyrac,
son secrétaire ami et assistant,
à qui je l’ai achetée en me promettant d’en faire
un lieu ouvert pour des rencontres
consacrées à la mémoire de François Fontan
et de ses idées internationalistes.
Un espace où tout penseur
s’intéressant à l’avenir géo-politique ethno linguistique
des peuples du monde pourrait venir
pour écrire et vivre.

VOILA
3EME PARTIE DE MON PROJET
réaliser une publication papier
intitulée  » 50 ans apres « ,
une publication papier
issue des discussion sur le net et à Fraysse
la réunion des textes intéressants répondant au débat
« pour ou contre la théorie de l’ethnisme,
de François Fontan »

VOILA
Et maintenant
si vous me demandez pourquoi moi Ben
j’entreprends, je lance ce colloque débat
je répondrai :

a) ce projet suit ma prise de conscience
que mon apport (et celui de tous les artistes)
dans le cadre de l’art dit  contemporain)
est peu  en comparaison
de l’importance  de  l’engrenage
des rapports de force entre  peuples et cultures
cherchant à survivre et à gérer leur propre destin.

b) Je sens que les temps sont venus
dans le monde de la politique extérieure, et de la culture
de se re-poser
les quatre questions fondamentales
que François Fontan
s’est posées en 1961 à Nice
et que Claude Lévi-Strauss a soulevées dans « Race et histoire »

QU’EST CE QU’UN PEUPLE ?
QU’EST CE QU’UNE CULTURE ?
QU’EST CE QU’UNE LANGUE ?
ET QUEL AVENIR POLITIQUE, ECONOMIQUE
ET CULTUREL POUR LES PEUPLES,
LES CULTURES et LES LANGUES DU MONDE ?

VOILA TOUT EST DIT, J’AVAIS ENVIE DE LE DIRE
Mais attention il y a un bémol
j’ai 75 ans je suis fatigué
et  je ne me sens personnellement incapable
de répondre à vos questions
de voyager
de préparer la maison de François à Fraysse etc
Il me  faut donc de l’aide
je lance un appel pour toute personne qui peut
aider à la réalisation de ce projet
écrivez-moi sur le net
à ego@ben-vautier.com

Voilà, à vous d’agir à présent en nous rejoignant. « Racines du Pays Niçois » sera partie prenante de ce projet.