Tags

Articles liés

Partager

Humeur…

* Ce lundi, je devais vous mettre en ligne le dernier village du Comté de Nice avant les deux mois d’été lors desquels nous cessons notre série afin de coller à l’actualité des fêtes de village…pour reprendre la parution des villages en septembre. Ce lundi matin, vous n’aurez pas votre village, car j’ai vécu un drame personnel cette fin de semaine en perdant un ami très cher, un vieux camarade, un alter-ego.
Jacques BruyasCet homme dont je m’honorais d’être l’ami, s’appelle Jacques BRUYAS. C’était un homme de conviction et de devoir. IL avait, lui aussi, dépassé tous les présupposés idéologiques qui divisent pour dire l’essentiel de ce qui nous rassemble. Pour ses enfants et tous nos enfants, il était un exemple, en mettant ses actes en conformité avec ses paroles. Nous n’étions pas toujours d’accord mais rien ne nous séparait sur l’essentiel. Jacques, je ne pourrais plus marcher à tes côtés, mais, par ce que tu as dit, par ce que tu as fait, tu resteras toujours présent parmi nous. Adieu, camarade (25/6/2012)