Avis de décès

* La participation gouvernementale n’est pas remise en cause pour le moment.
Aux militants et sympathisants qui l’ont questionné sur la participation gouvernementale, Pascal Durand a rétorqué que les écologistes ne pouvaient pas « se contenter d’attendre d’être majoritaire pour que les choses changent », expliquant qu’après « dix ans de droite dure, rester au bord du chemin était compliqué ».
Et pourtant, un retrait des verts du gouvernement n’est pas à exclure à l’avenir. S’il insiste que « l’échec de la majorité signifierait le retour de la droite la plus droitière » voire « d’une certaine blonde antipathique », le premier secrétaire d’EELV précise que la question pourra se poser si rien n’est obtenu d’ici à octobre 2013 sur la loi de finance et le débat énergétique.
En attendant, l’objectif, pour lui, est de réussir à convaincre alors que son parti est minoritaire, tout en « reconstruisant une dynamique et une crédibilité de l’écologie sur les questions d’économie, d’emplois et de social ».
L’épouvantail de la blonde qui a remplacé son papa, cela fait plusieurs dizaines d’années qu’on nous le sert.
De : « Au secours la droite revient » à « Plutôt le voleur que le borgne « ; il est à se souvenir que dans d’autres circonstances historiques d’autre on dit « Plutôt le Maréchal qu’un Gauleiter ».
En gros, le choix est simple soutenir une droite qui n’a pas la couleur, ni le goût de la droite, l’actuelle majorité, face à une droite qui a la couleur et le goût de la droite. Le coup de l’apéritif sans alcool, ou de l’apéritif alcoolisé. Les mêmes effets que l’huile de foie de morue sans le goût de l’huile de foie de morue. En gros un bon agent de saveur idéologique ( Le genre, les sans-papiers, le féminisme etc…) mélangé à l’excipient principal qui reste identique !
Sic : « tout en reconstruisant une dynamique et une crédibilité de l’écologie sur les questions d’économie, d’emplois et de social ».
Voilà la ligne Duflot qui comme la Ligne Maginot, est illusoire. Il ne suffit pas de mettre une couche de vert et de rouge sur la croissance, la compétitivité et le développement pour sortir du système.
Par contre, on relègue en peloton de queue la défense de l’environnement qui n’est plus l’axe prioritaire. En voulant incarner la gauche du PS, les Verts ont tué l’écologie.
« Les écologistes ne pouvaient pas « se contenter d’attendre d’être majoritaire pour que les choses changent »
Parce qu’elles changent !!! Nd des Landes, les P.P.P pour les Grands Stades, la LGV Lyon-Turin, les Gaz et huiles de Schistes, les plates-formes pétrolières en Méditerranée, la filière EPR, ITER, les champs de Panneaux solaires et les éoliennes démesurées, une agriculture industrielle soutenue par la P.A.C. etc…
Pour le reste un gouvernement aux ordres de Goldman Sachs qui en matière de politique étrangère reste le supplétif des intérêts US.
Ah si, une réforme idéologique de première « le mariage civil pour tous », dont la finalité est faite de dérogations pratiquement anticonstitutionnelles puisque face à la loi, on pourra évoquer la clause de conscience pour ne pas à avoir à l’exécuter. In fine, c’est le préfet qui lancera une réquisition pour la faire exécuter…par un quelconque fonctionnaire.
On baigne dans la plus gigantesque des Tartuferies…
Sic « les écologistes ne pouvaient pas se contenter d’attendre d’être majoritaire pour que les choses changent ».
Sûr que lorsqu’on a tout fait pour passer dans les élections d’un score à deux chiffres à un score à un chiffre, il fallait surtout sauver l’emploi des passagers de premières classes, ceux qui ne devaient leur gamelle qu’à leur niveau de compromission avec le PS.
Comment peut-on au conseil des ministres, serrer la main de ceux qui prennent des décisions qui visent à épargner les riches et appauvrir les travailleurs ; de ceux qui donnent l’ordre de matraquer à Nd des Landes.
A la question que pensez-vous de ce qu’il est entrain de se passer, l’évacuation par la force de Nd des Landes ; la réponse de la blonde Marine tant honnie fut sur BFM TV Bourdin, ; « Il faut que les décisions de l’Etat soient appliquées ». Il n’y a donc pas de différenciation entre le FN et le PS sur cette question.
Le spectacle politique donné par les Partis Français est révélateur de leurs déliquescences et de leur impuissance. La solution passe donc par la création d’une force politique citoyenne niçoise non-inféodée aux partis nationaux et libérée des carcans idéologiques Droite-Gauche

J.M. FONSECA (3/12/2012)