Tags

Articles liés

Partager

Un petit moment de bonheur…

Ce dimanche, nous sommes allé à Valdeblore-La Bolline, où se déroulait la « fête des châtaignes » avec un grand nombre d’exposants et de nombreuses animations. Nous avons été pris dans la fête, sans voir passer le temps, embrassant l’un, parlant avec l’autre et marchant beaucoup. Finalement, au bout d’un certain temps, nous finîmes par avoir faim. Et de chercher un restaurant: entre un qui était plein et nous donnait une fin de non-recevoir (c’est le cas de le dire) et l’autre qui n’avait prévu qu’un  certains nombre de plats à servir (et qui ne pouvait déborder son quota), nous nous adressâmes à un restaurant dont le nom fleurait bon le Comté: La Maioun. Et, effectivement, nous fûmes reçus comme dans une maison nissarde… avec le sourire. Le maître d’hôte fit diligence pour nous trouver rapidement une table et, malgré le grand nombre de convives attablés, le service ne traîna pas en longueur, comme malheureusement c’est souvent le cas dans d’autres établissements. Vous parler du repas, bien  sûr…le restaurant affichait la couleur « spécialités niçoises et créoles » et nous eûmes droit à un festival de couleurs et de saveurs. La bonne idée fut de proposer un menu unique (ainsi les commandes ne trainaient pas en longueurs…vous savez quand certains discutent lorsqu’ils ont la carte, au lieu de choisir et puis il y a, inévitablement, toujours  celle qui a besoin de beaucoup de temps pour lire toute la carte avant de commander). Bref, ici, c’était menu unique. Et, nous sommes resté dans le thème de la fête: une quiche à la châtaigne en entrée, un Colombo excellent (il n’y avait plus que du requin lorsque nous sommes arrivés, et ma femme n’arrive pas à manger du requin: ils se sont décarcassés aux cuisine pour, malgré tout, lui en faire un au poulet). c’était très sympa de leur part et j’ajouterai dommage pour ma femme car je me suis régalé avec le Colombo au requin. Enfin, en dessert, un flan à la châtaigne…c’est ce qui était annoncé, mais en fait, nous avons eu droit à une assiette composée autour de la saveur de la châtaigne. C’est une bonne adresse, qui n’est pas ouverte toute l’année, mais quand c’est ouvert,  n’hésitez pas à y aller. D’ailleurs nous avons échangé nos coordonnées avec le responsable du restaurant qui a d’autres projets futurs…Quelques dégustations de plus en vue. C’est à regret que nous sommes partis de « la Maioun » (22/10/2012)