Tags

Articles liés

Partager

Ben mangià (Bien manger)

* Il y a déjà plusieurs années, j’avais fréquenté la table du restaurant « Patin Coufin » dans la vieille ville et au bout d’un certain temps, ce restaurant avait nettement baissé au niveau, aussi bien des prestations que de l’accueil…ce qui fait que je n’y étais plus retourné.  Samedi soir, je suis retourné au « Patin Coufin », volontairement en période estivale, afin de voir si nous avions retrouvé le restaurant agréable qu’il fut pendant un certain temps. Je dois avouer que, en sortant du « Patin Coufin », j’étais tout à fait satisfait de ma soirée.  Bien sûr, nous n’avons pas pu rester en terrasse comme nous le désirions à cause de fumeurs intempestifs qui nous asphyxiaient littéralement (mais le restaurant n’y était pour rien) et on nous a très promptement  installé à l’intérieur, dans la partie qui fut un temps une boutique (il reste d’ailleurs plein d’objets hétéroclites que l’on a plaisir à découvrir en attendant le service) D’ailleurs, alors que le restaurant était plein, le personnel se démenait pour assurer un service de qualité dans un minimum de temps: nous n’avons pas attendu plus de mesure vu la fréquentation du samedi soir (je dois dire qu’il m’est arrivé d’attendre bien plus dans d’autres restaurants ou il n’y avait que 3 tables à servir). Le personnel, toujours souriant avait un petit mot gentil de temps en temps sans venir à tout bout de champs.

Photos de Patin Couffin, Nice
Cette photo de Patin Couffin est fournie gracieusement par TripAdvisor

Pour ce qui est de la cuisine qui nous a été servie, je dois dire que, pour un prix qui n’est pas abusif, nous nous sommes régalé avec des plats fort bien préparés: l’assiette de spécialité niçoise était copieuse et cuisinée comme « à la maison »…les beignets délicieux, la pissaladière bien équilibrée et les « farcits » bien assaisonné. J’attendais la daube qui est véritablement l’examen de passage pour un restaurant à Nice et je dois dire que je n’ai pas été déçu. Pour ce qui est de mes invitées, ce fut à l’avenant: une vraie salade niçoise, des filets de « pebroun » (poivrons pour ceux qui ne maitrisent pas la langue du pays) qui signaient une bonne table. Bref, j’ai eu raison de revenir au « Patin Coufin » et je vous conseille d’y aller si vous voulez passer une soirée agréable.