Tags

Articles liés

Partager

Un moment de bonheur en Babazouk

Balade culinaire en « Vila Vièia »

 

Il y a quelques temps, en nous promenant dans le Vieux Nice, dans la faicheur su soir, nous nous sommes arrêtés devant un petoit retaurant qui nous invitait à nous asseoir.  Et, face à cette attirance, nous nous sommes assis.

 

 

Un soir d’été…Une promenade  dans le « Vieux-Nice »… Une envie de se poser autour d’une table accueillante…nous voilà arrivés  devant  « Le Petit Lascaris ».

A peine assis, on vient vous souhaiter la bienvenue. C’est toujours agréable de voir que l’on a remarqué que vous étiez là (tant d’établissements vous laissent poireauter avant que quelqu’un vienne se préoccuper de votre présence).  Déjà la disposition des tables a été bine étudiée afin que l’on ne se gêne d’une table à l’autre. Un bon point.

On vous propose un apéritif, si vous le désirez, sans insister lourdement et on vous présente la carte. Celle-ci n’est pas trop chargée,  un signe que l’on privilégie la qualité à la quantité.

Les patrons, assez jeunes ma foi, donnent vraiment l’impression de vouloir vous faire plaisir…  et de se faire plaisir eux-mêmes. 

Le service ne traine pas en longueur et les plats viennent rapidement décorer notre table. Non seulement, c’est beau, mais c’est vraiment très bon. Une cuisine  colorée et légère qui procure plaisir et bien-être.

Dans la douceur de la nuit, avec la musique de la rue, nous passons un très agréable moment qui nous donne envie de citer les derniers vers de Charles Beaudelaire dans son « Invitation au voyage » : , tout n’est qu’ordre et beauté, Luxe, calme et volupté.

Si vous passez dans le « Babazouk », quand vous arriverez dans la rue Droite, arrêtez-vous dans ce petit restaurant « Le Petit Lascaris », vous y serez bien accueillis, vous y mangerez bien  et passerez un moment de bonheur.